La SPPF salue la nomination de Rima Abdul Malak au poste de Ministre de la Culture

PArtager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

La SPPF adresse toutes ses félicitations à Rima Abdul Malak pour sa nomination à la tête du Ministère de la Culture. C’est une bonne nouvelle pour les professionnels de la musique car celle-ci a eu l’occasion de suivre un certain nombre de dossiers liés à notre secteur depuis novembre 2019, en tant que conseillère d’Emmanuel Macron à la Culture et à la Communication.

Rima Abdul Malak remplace Roselyne Bachelot à un moment où plusieurs dossiers importants pour l’avenir de notre secteur vont devoir faire l’objet de décisions au cours des prochains mois, en particulier les suivants : l’exigence d’un financement pérenne et ambitieux pour le Centre National de la Musique, à compter de 2023, le renouvellement et le renforcement des crédits d’impôt « musique », la régulation du marché du streaming avec la nécessité de pouvoir lutter plus efficacement contre les « fausses écoutes » (fake streams), et l’accompagnement des pouvoirs publics dans la recherche d’un consensus pour faire évoluer le mode partage des revenus issus du streaming (user centric).

Les producteurs de musique indépendants, au travers de la SPPF, seront plus que jamais des partenaires déterminés et constructifs aux côtés de la nouvelle Ministre de la Culture et de ses équipes.

La SPPF remercie vivement Roselyne Bachelot qui a apporté toute son énergie et sa détermination à obtenir les arbitrages gouvernementaux qui ont permis à l’ensemble des professionnels de la musique de surmonter les conséquences économiques du Covid-19 au travers de dispositifs d’aides financières et de mesures d’accompagnement à la hauteur des enjeux.